L’occitan o lenga d’Òc (L’occitan ou langue d’Oc)

La langue d’Oc ou langue Occitane

par Laurenç REVEST (chercheur en Linguistique à l’Université de Nice)

La langue d’Oc ou langue Occitane est une langue dialectale, c’est-à-dire composée de dialectes qui se ressemblent plus entre eux qu’avec des dialectes d’autres langues (génois-ligurien, piémontais de la plaine, etc.). Toute langue est dialectale, la langue d’Oc (7 dialectes) comme le français (de France, de Belgique, de Suisse, d’Afrique, du Québec, du Canada, etc.) ou l’anglais (US, britannique…). Le département des Alpes-Maritimes est composé des entités linguistiques suivantes :

image001
Carte dialectale des Alpes Maritimes

La langue d’Oc ou Occitan dans ses trois variantes dialectales :

  • de Beaulieu à Cagnes-sur-Mer et de Nice à Colomars : par le nissart ou niçois ;
  • dans la vallée de la Bévéra, de Menton à Eze, de Laghet (La Trinité) à Contes, de Châteauneuf-Villevieille à Tourrettes-Levens, de Saint Blaise à Carros, de Bouyon à Roquestéron jusqu’à Briançonnet (en incluant donc toutes les vallées des Paillons jusqu’à La Pointe de Contes, de la Vésubie, de la Tinée, du Var et haut Estéron) : l’alpin ou gavot (scientifiquement appelé par les linguistes vivaroalpin). La commune de Coaraze se trouve dans cet ensemble. La forme d’alpin propre aux Alpes-Maritimes s’appelle l’alpin maritime.
  • dans l’arrondissement de Grasse, sauf le haut Estéron : le provençal maritime ;

Ces trois variantes sont comprises dans le vocable langue d’Oc ou Occitan.

Une autre langue se parle dans le département, le royasque dans ses variantes villageoises :

  • dans la vallée de la Roya : aussi appelé ligurien alpin ou intémélien alpin.

Nota : dans l’Etat de Monaco, le monégasque est une langue dérivée du génois avec une forte influence occitane (provenant surtout des mariages avec les communes alpines-gavotes environnantes comme Cap d’Ail, La Turbie, Beausoleil, Roquebrune). Il existe aussi une variante d’occitan monégasque autoctone (quartier du Port à la Condamine et de Saint Roman) -dite patois- qui est appellée moneguier. Il est à noter que dans la Principauté de Monaco, le monégasque est obligatoire dans l’enseignement public comme privé jusqu’en 5ème et facultatif au delà.