Règlas d’accentuacion dau nissart (Règles d’accentuation dau niçois)

Retorn au somari [Retour au sommaire]

1 – Accentuation régulière

Selon la règle générale d’accentuation, l’accent tonique tombe sur l’avant dernière syllabe dans les mots se terminant par:

  • Une voyelle: canta, tomati, amiga, fenèstra
  • Une voyelle suivie de -S: cantes, tomatis, amigas, fenèstras
  • Deux voyelles qui font hiatus: espontanèa, filosofia, famoa
  • La désinence de la 3ème personne du pluriel dans la conjugaison: parlan, senton, vendon

L’accent tonique tombe sur la dernière syllabe quand le mot se termine par:

  • Une consonne: amic, cantar, maion
  • Une diphtongue: fanau, burèu, actiu

2 – Accentuation irrégulière

Certains mots sont accentués de manière irrégulière. Dans ce cas, la syllabe tonique est indiquée par un accent graphique:

  • Accent grave pour les voyelle ouvertes: /a/,-È /è/, -Ò /o/
  • Accent aigu pour les voyelle fermées: /é/,-É /é/, -Í /i//ou//u/

Exemple:

TerminasonAccentuacion regularaAccentuacion irregulara
Voyellepegapèrtega
Voyelle + Sanglesinglés
Deux voyelles qui font hiatusfilosofiajustícia
Désinence 3ème personne plurielcantancanteràn
Consonnecalarcàler
Diphtonguepanèu

3 – Le cas du tréma

Le tréma sert à faire un hiatus entre deux voyelles susceptibles de produire une diphtongue: aura /’awra/ <> ra /a’ura/.

Contrairement aux accents aigus et graves, le tréma n’influe pas sur l’accentuation d’un mot: país /pa’is/ <> païsan /pa-i’zãŋ/.