Nissa Pantai se réjouit de la réussite de la Dictée Occitane qui a eu lieu à Nice le samedi 29 janvier au Centre Universitaire Méditerranéen (CUM).

L’événement était vraiment exceptionnel cette année car c’était à la fois la 20ème édition de la Dictée Occitane à Nice et la 1ère fois qu’elle a été organisée par la Ville de Nice en partenariat avec:

  • L’Association des Professeurs de Langues Régionales (APLR),
  • La Charaïssa,
  • Le Collectif des Arts Traditionnels (CAT),
  • La Fédération des Associations du Comté de Nice (FACN),
  • L’Institut d’Estudis Occitans 06 (IEO06),
  • Nissa Pantai – Centre Cultural Occitan País Nissart e Alpenc,
  • Nissart per Tougiou,
  • Òc-Bi Nissa.

Créée à Castres en 1998 par le « Centre Occitan del País Castrés », la Dictée Occitane a pour but de valoriser l’écrit en occitan, dans sa diversité dialectale, tant dans son espace linguistique qu’en dehors. Aujourd’hui, elle a lieu le même jour dans 27 villes de France et de toute l’Occitanie et même à l’étranger, dans les Pays Catalans (Barcelone, Valence et les Baléares).

C’est en 2003 que la Dictée Occitane a été créée à Nice par le Centre Cultural Occitan (CCÒC) País Nissart e Alpenc à la demand du Centre Occitan del País Castrés. L’événement s’était fait en deux fois: en janvier dans la salle du Port puis en octobre au Théâtre Francis Gag lors de la 6ème Fête de l’Occitanie, en présence de Corinne LENCOU-TOSELLI, présidente du Centre Occitan del País Castrés, et d’Anne-Marie SGARAVIZZI-GARCIA qui était président de l’association de l’école Calandreta de Drap.

Depuis, il y a eu 20 éditions à Nice, dont 10 avec deux dictées différentes le même jour. Cette année, MM. Jean-Luc GAGLIOLO et Stan PALOMBA, de la Ville de Nice, ont réussi à faire l’unité en mettant d’accord toutes les associations qui organisaient la Dictée Occitane de leur côté. Nissa Pantai salue cette union retrouvée et félicite notamment le service Langue, Culture et Traditions Niçoises de la Ville de Nice pour cette réussite.

Malgré les restrictions sanitaires liées à la pandémie de la Covid19, l’amphithéâtre du CUM était rempli tant la participation était grande: 150 personnes de tout âge dont une trentaine d’élèves de collèges et lycées.

Plusieurs personnalités de la commune ont assisté à l’événement:

  • M. Anthony BORRÉ, premier adjoint du Maire de Nice et Président de la Métropole M. Christian ESTROSI,
  • M. Jean-Luc GAGLIOLO, adjoint délégué à l’Éducation, au Livre, à la Lutte contre l’illettrisme et à l’Identité niçoise,
  • M. Stéphane MORABITO, Directeur des Patrimoines à la Ville de Nice,
  • M. Stan PALOMBA, directeur du service Langue, Culture e Traditions niçoises à la Ville de Nice,
  • M. Steve BETTI, chargé de mission Langue et Culture Régionales, représentant M. Richard LAGANIER, recteur de l’Académie de Nice.

L’événement a commencé par le discours des officiels, dont Anthony BORRÉ et Jean-Luc GAGLIOLO qui ont salué le nombre important de participants et souligné l’engagement et l’implication de la Ville de Nice dans la défense et la promotion de l’occitan niçois dans son enseignement et sa transmission à la jeunesse.

Anne-Marie SGARAVIZZI, qui animait l’événement, a enchainé en remerciant les participants et les représentants de la commune, puis en annonçant l’auteur du texte de la dictée, Roger GILLI, qui a pris le micro pour commencer à dicter.

Les contraintes sanitaires n’ont pas permis d’organiser la dictée dans le format de Castres, c’est-à-dire avec les corrections des copies et la remise des prix. Cependant, chacun a reçu son diplôme de participation et aussi des cadeaux de la ville et des associations, dont des livres (l’Armanac Nissart de la FACN, livre d’exercices en niçois de Jean Blaquière, “Carriera Sotrana” de Roger Gilli) et un billet d’un Nissart (monnaie locale).

L’événement a été médiatisé et est passé le même jour au journal télévisé du 19/20 de France 3 Côte d’Azur. Il a été également retransmis en direct par la Ville de Nice et par Ràdio Nissa Pantai qui rediffuse l’événement dans son émission « La vida en la Contea ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.